Morbihan : petite participation et grosse récolte

30 avril 2019

Grosse récolte à Pénerf (Damgan)

Ce dimanche 28 avril, 2 actions de nettoyages avaient lieu simultanément dans le Morbihan, dans le nord du département à Larmor-Plage, et au sud à Pénerf (commune de Damgan).

Larmor-Plage

Seulement 20 personnes lors de ce nettoyage de l’anse de Kernével, pourtant l’un de nos plus beaux scores en termes de récolte.

292 kg de déchets collectés :

  • Déchets divers : 81 kg
  • Verre : 70 kg
  • Ferraille : 50 kg
  • Pneus : 34 kg
  • Composite (coque de bateau) : 20 kg
  • Cordes (en plastique): 15 kg
  • Fibro (amiante) : 13 kg
  • « Recyclables » : 9 kg (emballage alimentaire, bouteilles plastiques …)

Merci à la Sellor et plus particulièrement à la capitainerie du port de Kernével, partenaires de ce nettoyage.

Retrouvez les photos de la sortie sur notre page Facebook.

Pénerf

Avec la participation de 29 bénévoles dont 7 enfants (photo ci-dessus), nous avons récolté ce dimanche à Pénerf 388 kg de déchets en 3 heures. Des déchets directement abandonnés sur le littoral, qui reflètent clairement les activités du lieu : l’élevage ostréicole a constitué 63 % de la collecte ; l’urbanisation, 21 % en gravats et mobilier ; et 8 % de verres de bouteilles d’alcool (avec mégots) qui relèvent d’une activité récréative irresponsable.

Le détail de la récolte :

  • Bois traités : 95 kg
  • Ferraille rouillée : 69 kg
  • Matériaux construction (gravats, céramique, fragments de parpaing et briques, blocs ciment-goudron-bitume) : 64 kg
  • Roues : 32 kg
  • Verre : 30 kg
  • Bidons plastique : 26 kg
  • Plaque ondulée fibrociment (avec amiante ?) ou collecteurs ostréicoles en tuile : 15 kg
  • Cordes : 10 kg
  • Poches plastiques ostréicoles : 7 kg
  • Tubes capteurs ostréicoles : 5 kg
  • Matelas : 3 kg
  • 6 sacs de déchets non-recyclables.

Le moment du tri suscite toujours autant d’étonnement, de stupéfaction, d’interrogation, de consternation, de répulsion, et tout ça dans la curiosité et la joie !

Nous reviendrons sur Pénerf (après l’été) car il restait encore beaucoup de matériaux de construction abandonnés sur le rivage et avec l’addition estivale ça ne sera pas du luxe.

Pour l’anecdote : une participante était très déçue d’être la seule bénévole habitante de Pénerf !