Vendée : les lycéens comptent les déchets

4 juillet 2019

Les lycéens des Sables-d'Olonne comptent les déchets.

Fin d’année scolaire et fin de programme pour les lycéens des Olonnes ? En mai nous vous présentions les activités menées par quatre établissements des Sables-d’Olonne, collège et lycées. Le programme avait débuté fin 2018 avec une présentation de l’association auprès des élus représentant les élèves, puis un calendrier de conférences avait été mis en place. Elles ont abouti ensuite à un nettoyage de plage puis à un comptage des débris récoltés.

Nous avions suggéré cette analyse qui va plus loin que la simple pesée habituelle : chaque déchet représente un risque immédiat pour la vie marine, quel que soit son poids. Alors les lycéens ont extrait tous ceux qu’ils reconnaissaient et les ont classés. Un par un !

Voici le bilan de ce travail :

  • 17% des débris sont des emballages et objets de grande consommation. Contenants de nourriture et surtout bouteilles et bouchons.
  • 14% de mégots de cigarettes !
  • 56% des objets proviennent de la pêche !! Morceaux de filets, tresse. Si on ajoute les débris de l’ostréiculture et ceux très certainement issus du conditionnement des produits, c’est 67% des déchets qui sont produits par les professionnels de la mer.

Cette fois-ci c’est une donnée précise que nous annonçons, calculée de façon indépendante par les lycéens.

Encore une fois nous sommes loin de l’idée habituelle que “Les gens sont vraiment sales de laisser leurs détritus n’importe où mais on ne peut pas faire grand chose”. Non, il s’agit de sources de pollutions connues, locales et récurrentes.

Un grand bravo aux élèves participants et au travail de leurs élus.
Merci aux enseignants des écoles et tout particulièrement à Karine qui a proposé et mené tout ce projet ! Baptisé ECOP, celui-ci a obtenu deux récompenses !

  • Prix d’Honneur décerné par l’Ordre du Mérite national et la Région.
  • Lauréat au concours de l’Engagement citoyen – 2ème position dans la catégorie lycée.

Pour aller encore plus loin, une lettre fut aussi rédigée puis transmise à Mme Macron, ex enseignante, afin de suggérer la mise en place de référents environnement dans les écoles. Des référents existent déjà pour d’autres thèmes mais celui qui est primordial car il concerne l’avenir de la vie est encore manquant à ce jour auprès des élèves.