Charente-Maritime : bilan de la sortie sur Oléron

 30 janvier 2018

Oléron

Opération les yeux, les pieds et Les Mains dans le Sable pour cette belle sortie sur Oléron qui aurait pu être annulée au regard de la météo de ce dimanche.  Il aurait néanmoins fallu une vraie tempête pour refouler les 68 bénévoles tenaces qui ont embarqué à bord du P’tit Train de Saint Trojan, coorganisateur de ce nettoyage de plage. Ainsi, c’est avec une bonne humeur exacerbée que tous ont rejoint l’arrêt de Maumusson en serpentant dans la pinède.

Du sable, chacun a pu mettre son grain, plein les yeux et les oreilles, au propre et au figuré. L’érosion naturelle “des hommes” y serait-elle pour quelque-chose ?

“Dans le monde, les hommes consomment 15 milliards de tonnes de sable par an. 12 tonnes sont nécessaires pour la réalisation d’une maison, 30 000 tonnes pour 1 km d’autoroute ; il en faut également pour les vitres, les ordinateurs, toutes les constructions exponentielles… Ainsi faut-il extraire de plus en plus de sable pour répondre aux demandes de la consommation, les constructions en béton armé (80% de sable et 20% de ferrailles et ciment). Si 10% de ce sable provient des coquillages broyés, le reste est issu de l’érosion des montagnes, et, de torrents en ruisseaux, rivières et fleuves, finit dans la mer. Les machines creusent pour l’en extraire, créant de fait des cavités (grandes bassines) sous-marines dont les contours finissent par s’affaisser, contribuant de fait à l’érosion “naturelle” des rivages fragiles…”

C’est un rapide résumé de la sensibilisation proposée par Gérard, bénévole et Chef de Gare, dont les joviaux coups de sifflet masquaient à grand peine son impuissance face au retrait de côte de plus d’un kilomètre en 30 ans, sa tristesse face à tous ces arbres déracinés et cette Pointe de Gatseau qui sombre inexorablement dans l’océan…

Encore un coup de sifflet, c’est celui du vent qui s’employait à balayer la plage ! Certains ont du mal à garder l’équilibre, et c’est donc dans le marais que les bénévoles se sont déployés, délogeant même une laie et ses deux marcassins !

De nombreux petits bouts de plastique ont rempli les sacs, ça ne pèse guère mais 10 grammes par-ci et 100 grammes par-là, au bout du compte, tout additionné c’est 203,7 kg de “pas grand-chose” cumulés qui ont fini par remplir le wagon marchandise ! Et encore, sans prospecter la plage de Gatseau qui fait l’objet en partie d’un protocole scientifique OSPAR ! Vu la météo et l’horaire bien avancé, le train devant repartir avec son chargement, une liste détaillée ne sera pas possible pour satisfaire au projet CODEMAR.

Sur ces 203,7 kg de déchets collectés, seuls 26,9 kg de revalorisables, plastiques et 3,5 kg de fer.
Une grosse poignée de médias filtrants ont pu être isolés pour une publication ultérieure.

Place aux photos souvenirs de cette belle journée sur l’île lumineuse, ainsi nommée la belle “Olron” ! Retrouvez notre album sur notre page Facebook.

Merci à tous les courageux présents, au Ptit-Train de Saint-Trojan et à Gérard pour la transmission de ses connaissances, à Louise et France-Bleu La Rochelle, et à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette belle opération de nettoyage ! Merci aux autres bénévoles qui ont manqué le départ du Ptit-Train mais ont néanmoins collecté, pour retranscrire : “beaucoup de petits déchets : bouchons, polystyrène, restes collecteurs etc. ramassés sur les dunes et un peu en forêt. Le sac a été mis dans un bac prévu à cet effet”.

Le prochain nettoyage de plage, coorganisé avec le Pôle-Nature du Parc de l’Estuaire, est programmé le dimanche 17 février 2019 dès 10h à Saint-Georges-de-Didonne.